Christian Kohlhausen - Shooting VTT en plein d'action avec le 28-200 mm

Share this post

Christian Kohlhausen - Shooting VTT en plein d'action avec le 28-200 mm

Christian a participé au concours de créativité organisé par Tamron Allemagne dans la catégorie sport. L'homme de 34 ans vit avec sa famille dans la belle et boisée Hesse du Nord. Il passe son temps libre presque exclusivement à l'extérieur dans la nature. Christian prend des photos depuis environ deux ans et s'est spécialisé dans la photographie sportive, en particulier le VTT. En tant que modèles, ses enfants ont roulé sans relâche à travers les collines et les vallées. Il était donc évident pour lui de postuler dans la catégorie «Sport» et tirer pleinement profit des caractéristiques du 28-200mm pour Sony FE.

Parlez-nous brièvement de votre concept ?

Mon idée était de mettre en valeur les vététistes sur l'Ederstausee d'une manière époustouflante. Pour que je ne prenne pas que des photos de mes enfants, mon concept comprenait également une ou deux photos de vélo de course de mon bon ami Alexander Rebs ainsi que des photos de vélo de montagne de mon beau-frère, Benedict Decker.

Comment s'est passée la journée de tournage pour vous? La météo et les modèles ont-ils joué le jeu?

La journée de tournage a été très agréable. L'équipe Tamron était tout simplement super détendue et cela a créé une bonne ambiance. Nous avons beaucoup ri et même si le temps était plutôt mauvais et surtout froid, tout le monde a fait un excellent travail. Le thé chaud que j'ai déballé a été bien accueilli par mes deux cyclistes. Étant donné qu’ils me connaissaient déjà et que j'ai souvent sorti l'appareil photo lors de nos tours, ce n'était pas nouveau pour eux de rouler 7 fois au même endroit. Même par temps froid, nous avons passé un excellent après-midi. En général, j'ai tendance à aimer le mauvais temps, car il permet de capturer beaucoup plus d'émotions dans les images.

Comment s'est comporté le Tamron 28-200 mm F / 2,8-5,6 Di II RXD en pratique? Répondait-il à vos exigences en tant que photographe sportif?

Tout d'abord, le 28-200 se distingue par son design compact. Cet objectif est tout simplement super pratique, surtout lorsqu'il s'agit de partir pour un tour à vélo plus long, où il faut parcourir 50 km pour arriver au sentier parfait. Dans le passé, mon Nikon D500 associé au Tamron 85 mm 1.8 était en fait un combo lourd que je ne voulais pas emmener de manière spontanée. Combien de fois sommes-nous donc restés dans la forêt dans des conditions parfaites sans appareil photo avec nous. J’ai aussi utilisé le 70-200 f/2.8 bien entendu, l'ouverture de f /2,8 à 200 mm ne peut pas être comparée à l'ouverture de f / 5,6 sur le 28-200 à 200 mm mais les deux apportent des résultats satisfaisants. Je dois dire que le comportement ISO des appareils récents est si performant de nos jours que vous pouvez toujours créer de très belles images dans la forêt, même à f/5,6. J’ai pu faire la mise au point avec des temps d'exposition très courts, supérieurs à 1/1000. Grâce à la polyvalence du 28-200 mm F / 2,8-5,6 Di II RXD, j'ai pu prendre des photos tout aussi belles au grand-angle dans l'Edersee, même si ce n’est pas ma zone de confort. A partir de 85 mm, la plage focale est tout simplement parfaite pour m’aider détacher les premier plan, les athlètes du reste du paysage, j'adore ça.

Comment conjuguez-vous vos passions du VTT et de la photographie ?

Justement, mes deux garçons, Alexander et Benedict sont tous deux des vététistes pur-sang, et participent à des compétitions et sont donc très bien entraînés. Ils aiment également utiliser le vélo de course. Je fais moi-même aussi des courses de vélo de montagne, mais je suis toujours à la recherche d'autres défis. J'avais l'habitude de me lancer dans les marathons et les sports de fond qui sont plus axées sur le fitness. Depuis cette année, je participe à des courses d'enduro, qui nécessite bonne partie de technique de pilotage. La maitrise de cette technique me permet de savoir exactement quelles parties semblent bonnes comme sujet photo et, surtout, comment mon modèle se comportera sur cette section particulière du sentier. Cela me permet de parler à mes modèles dans la même langue et nous obtenons généralement de superbes photos. Comme je dois suivre mes garçons sportifs, je m'entraîne encore un peu moi-même et j'essaye, en plus de ma famille, de suivre mes deux passions : le VTT et la photographie. C'est pourquoi il n'est pas vraiment difficile pour moi de me diriger vers l'endroit parfait dans l'obscurité avec une lampe frontale le matin pour photographier mes VTTistes au lever du soleil.

Quelle sera la place du Tamron 28-200 mm F / 2,8-5,6 Di II RXD dans votre équipement photo à l'avenir?

Comme je l'ai indiqué, le 28-200 deviendra mon objectif « à tout faire ». Il prend peu de place dans le sac à dos et vous êtes réellement paré à toutes les situations. Je prévois prochainement un reportage photo de deux jours de plus de 310 km sur une piste naturelle. Je voudrais produire cette histoire avec un magazine de vélo et le 28-200 qui est tout simplement idéal pour de tels projets. Compact, mobile avec une excellent qualité d'image. Maintenant, ce regret du «oh j’aurais du prendre mon appareil avec moi» appartient au passé et je tiens à remercier Tamron pour cela.

Similar article