Actualités du blog

« J’utilise le SP 15-30 mm pour 90% de mes clichés ! »

24.03.2017 / Frédéric Briois

Fasciné par les comportements de l’homme au travail, Frédéric Briois a su gagner la confiance des marins-pêcheurs. Ses clichés, auxquels il applique un traitement rugueux, voire brutal, soulignent la difficulté de ce métier à part. Le temps d’une escale à terre, Frédéric nous livre ses impressions sur le Tamron SP 15-30 mm F/2,8 Di VC USD, qu’il utilise depuis dix mois.

Photographie canine

05.07.2016 / Regine Heuser

Peut-on dire que les photos d’animaux réussies ne sont que des coups de chance ? Ou est-ce une question de technique et de métier ? Et comment y parvenir ? Pour répondre à toutes ces questions la photographe Régine Heuser nous délivrer un certain nombre d’astuces qui sont le fruit de plusieurs années d’expérience.

Rendez-vous au stade avec un super téléobjectif

01.07.2016 / Dierk Kowalke

Capturer des actions palpitantes en plein match de foot requiert une certaine expérience. Pour Dierk Kowalke, aucun souci à se faire de ce côté-là, puisque ses premières photos sportives remontent aux années 70 et aux grandes heures (retrouvées) du football allemand. Il travaille aujourd’hui avec le Tamron SP 150-600 mm, emballé par la performance de ce téléobjectif, il nous fait part de ses conseils.

Des conditions périlleuses mais aussi idéales pour faire les plus belles images

24.03.2016 / Frantisek Zvardon

Tamron France vous propose de découvrir un reportage exceptionnel réalisé à l’aide du Tamron SP 15-30 mm par Frantisek Zvardon. Photographe d’origine Tchèque, installé à Strasbourg depuis 30 ans, il a su mettre en avant sa région d’adoption, ses paysages, mais a aussi illustré une vingtaine d' ouvrages et travaille pour divers magazines dans le monde. Dans son dernier livre « Aurora borealis » il publie ses resplendissantes images d’aurores boréales en Islande. Ces images sont le fruit d’un travail de plusieurs années que nous partageons avec ce paysagiste hors normes.

L’usage du « clair-obscur » en photographie culinaire.

27.04.2015 / Vera Wohlleben

Nous connaissons tous les photos de studio parfaitement éclairées et peaufinées de laitues croquantes ou de tomates brillantes à destinations des publicités ou différents packagings. Mais la photographie culinaire voit naître depuis quelques temps une nouvelle tendance : des photos sombres aux effets de lumière saisissants et aux textures rustiques qui ont l’air réels.