35 mm : la netteté de 20 cm jusqu’à l’infini

Partager cet article

Tamron SP 35 mm f/1,8 : la netteté de 20 cm jusqu’à l’infini

Grâce à sa distance minimale de mise au point de seulement 20 cm, notre SP 35 mm immortalise aussi bien les vastes paysages et les scènes de rues que les détails les plus subtils en proxiphotographie. 

Polyvalence. S’il ne fallait qu’un mot pour décrire notre 35 mm, ce serait celui-ci. Et pour cause, notre focale est aussi bien adaptée à la photo de rue qu’aux paysages, aux portraits de groupe ou à l’architecture. À ce champ d’action classique, nous en avons ajouté un autre, nettement plus original : la proxiphotographie. Grâce à sa distance de mise au point minimale de 20 cm seulement, la plus courte de la catégorie, notre SP 35 mm f/1,8 permet en effet de s’approcher au plus près du sujet pour en saisir les plus fins détails. En outre, comme notre objectif est doté du système de stabilisation optique VC (Vibration Compensation), il autorise la photo à main levée à des vitesses réduites, lorsque la lumière fait cruellement défaut. Et bien sûr, comme tous les modèles de notre nouvelle gamme SP, le 35 mm a fait l’objet d’une construction tropicalisée qui protège le mécanisme aussi bien de la poussière que de la pluie. Quand performance rime avec polyvalence ! Cela dit, pour le photographe novice, l’intérêt d’un 35 mm ne saute pas tout de suite aux yeux. Après tout, la plupart des zooms transtandards fournis en kit avec le reflex couvrent une plage focale comprise en moyenne entre 28 et 90 mm. Sauf que ces produits délivrent une qualité d’image qui n’a rien de comparable à celle d’un objectif à focale fixe comme notre sublime SP 35 mm f/1,8. Dans cet élégant écrin de technologie, nous avons intégré les meilleurs composants optiques actuels afin de garantir à nos clients la meilleure qualité d’image à toutes les ouvertures. La formule optique se compose ainsi de 10 éléments répartis en 9 groupes, dont trois verres spéciaux (lentille asphérique, verre à faible et très faible dispersion) spécialement étudiés pour limiter au maximum les aberrations chromatiques et les lumières parasites qui dégradent la qualité de l’image. Certains de ces éléments sont en outre recouverts d’un revêtement spécifique pour limiter les reflets et les flares (traitement eBAND et BBAR), mais aussi pour éviter que l’eau, la poussière ou les particules grasses ne se collent sur la lentille frontale (traitement à la fluorine). Résultat : un piqué exceptionnel à toutes les ouvertures, au centre comme en périphérie de l’image… de 20 cm jusqu’à l’infini ! Gros plan sur le formidable potentiel de notre SP 35 mm f/1,8. 

"« Une formule optique étudiée pour limiter au maximum les aberrations chromatiques et les lumières parasites qui dégradent la qualité de l’image. »"

Approchez-vous…plus près.

Avec le Tamron SP 35 mm, vous pouvez effectuer la mise au point jusqu’à 20 cm du sujet. À cette courte distance, c’est tout un univers photographique qui se dévoile. Nature morte, détail d’un objet, faune et flore… Le terrain de jeu est infini ! N’hésitez pas à vous déplacer autour de votre sujet et surtout, faites des photos en variant l’ouverture pour modifier la profondeur de champ. Attention, plus l’on s’approche, plus elle se réduit.

0.5 s – f/3.2 – ISO 100
0.6 s –f/9 – ISO 800

Attendez le bon moment

Couvrant un champ plus large que la focale standard de 50 mm, mais pas au point de « perdre » le sujet dans l’environnement, le 35 mm n’a pas son pareil pour saisir les scènes de rues. Appareil en bandoulière, il suffit d’arpenter le bitume, ou au contraire de se poster à un endroit propice, et d’attendre que quelque chose se passe. Un jogger matinal, un collégien qui part à l’école… Prenez le temps de régler vos paramètres de prise de vue, pour être prêt à déclencher au moment voulu. 

1/250 – f/6.3 – ISO 100
1/800 – f/2 –ISO 160

Racontez une histoire

Objectif haut de gamme, notre Tamron SP 35 mm vous assure une netteté irréprochable du premier plan jusqu’à l’infini. Cela dit, rien ne vous empêche de jouer avec la vitesse pour suggérer un mouvement. Dans ce cas, l’élément flou attirera d’abord le regard, l’œil parcourant ensuite l’image pour replacer le sujet dans son contexte et reconstituer l’histoire qui s’y déroule. Notez comme les deux images n’ont pas le même impact, alors qu’elles traitent du même sujet. 

1/80 – f/10 – ISO 100
1/800 – f/4 – ISO 100

Jouez l’ouverture

Le Tamron SP 35 mm ouvre à f/1,8, profitez-en ! Par exemple, pour suggérer plutôt que montrer un arrière-plan reconnaissable au premier coup d’œil. Plus vous vous approchez du sujet (sans toutefois tutoyer la proxiphotographie), plus vous l’isolez de l’arrière-plan. Veillez à ce qu’il reste malgré tout identifiable. 

1/2500 – f/1.8 – ISO 100

Osez les cadrages atypiques

En architecture ou en paysage, le risque de réaliser une « carte postale », c’est-à-dire une image convenue et banale, est bien présent. Pour éviter cela, osez l’originalité : un cadrage penché, un monument pris au travers d’une vitre, ou son reflet dans un miroir ou une flaque d’eau marqueront bien plus les esprits. Évidemment, ça ne marche pas à tous les coups. Aussi, pensez à faire une photo plus classique avant de vous lancer dans le baroque. Surtout si vous êtes en voyage et souhaitez immortaliser un lieu incontournable…

1/40 - f/9 - ISO 200
1/40 – f/11 – ISO 125
1/640 – f/4 – ISO 100

Article similaire