« Wanderlust, tu ne me lâcheras point »

Partager cet article

« Wanderlust, tu ne me lâcheras point »

Anja Beckmann, est une jeune attachée de presse originaire de Cologne, en Allemagne, elle nous fait part de son expérience en Afrique du Sud avec le Tamron 16-300 mm pour son blog sur le voyage « Travel on Toast »

Votre blog sur le voyage « Travel on Toast » est en ligne depuis fin 2012. Combien de pays avez-vous visité depuis ?

Je ne me souviens plus exactement du nombre total de pays. Mais l'année dernière, je suis allée dans 17 pays.

Que faisiez-vous avant ?

J'étais dans le journalisme. Pendant mes études, je travaillais déjà pour plusieurs journaux. Après, j'ai fait du bénévolat dans les relations publiques et j'ai ensuite travaillé comme attachée de presse pour plusieurs entreprises.

Le voyage a-t-il toujours été votre passion ?

Oui. En 2007, j'ai pris une année sabbatique entre deux emplois et j'ai fait un tour du monde. Je voyage seule la plupart du temps. Pendant cette période, j'ai écrit un blog privé pour mes amis et ma famille. Plus tard, j'ai décidé de continuer à écrire sur mes voyages car le wanderlust, ce désir intense de voyager, était toujours en moi.

Qu'est-ce que vous appréciez le plus dans les voyages ?

Le contraste avec la vie quotidienne et avec l'Allemagne. Je crois que c'est génial d'être ici à Cologne et de travailler. Mais j'adore parcourir le monde, et plus c'est loin et exotique, mieux je me porte. C'est toujours passionnant de voir comment vivent les autres. Pour connaître d'autres cultures sans intermédiaire, pour essayer la nourriture inhabituelle, et puis, bien sûr, pour explorer une autre campagne, une autre faune, c'est ça qui me réjouit le plus lorsque je voyage.

L'un de vos derniers voyages était en Afrique du Sud. Quelle a été votre impression du pays et des gens ?

C'était très différent de ce que j'avais imaginé. Parfois, cela ressemblait beaucoup à l'Europe, principalement à cause des nombreux touristes. Mais ce que j'ai aimé par-dessus tout, c'était la qualité de la lumière. D'abord, parce que je quittais l'hiver allemand et que j'atterrissais dans l'été africain, le tout sans jet-lag, car il n'y qu'une heure de décalage. Cape Town est une métropole fantastique. Une base idéale pour de belles excursions. Idéale pour partir à la rencontre des manchots de Boulders Beach ou pour se promener sur la plage de Muizebeerg, où j'ai photographié de magnifiques cabanes de plage colorées. Nous sommes également allés sur « la route des vins », où vous pouvez visiter plusieurs caves ainsi que dans un parc national. Nous avons visité également un township et nous étions à Robben Island, là où Nelson Mandela a été emprisonné.

En quoi est-ce pour vous important de photographier vos voyages ?

J'ai beaucoup photographié pendant mon tour du monde. Les photos sont de merveilleux souvenirs qui me replongent très rapidement dans les moments vécus. Et bien sûr, les images sont très importantes au sein de mon blog. Je mets toujours des photos via Facebook, Twitter, Google+ ou Instagram lorsque je voyage et je reçois de nombreux retours de mes lecteurs. Les gens les aiment bien et ils ont la sensation d'être en voyage avec moi.

Qu'est-ce que vous photographiez le plus lorsque vous voyagez ?

Je prends des photos de tout et partout. Les couleurs et les motifs sont vraiment mes préférées. Nous étions, par exemple, dans un marché où des jeunes vendaient quelques affaires. Les couleurs étaient saisissantes. Et puis, bien sûr, des animaux sauvages, comme des manchots ou des autruches. J'adore les plages ! En Afrique du Sud, il y a une plage dans le parc national de West Coast qui ressemble aux Caraïbes. Avec du sable blanc et une mer turquoise, c'est une image magnifique.

Est-ce que vous échangez avec les personnes du pays grâce à la photographie ?

Oui. Lorsque vous demandez aux personnes si vous pouvez les photographier, vous entamez déjà une conversation. Vous apprenez beaucoup de choses sur le pays et les gens lorsque vous parlez avec eux.

Quel type d'appareil photo utilisez-vous pour vos déplacements ?

J'utilise différents appareils. J'ai un reflex, un Canon EOS 70D. C'est l'outil idéal lorsque la lumière tombe ou lorsque j'utilise un grand zoom. J'utilise un iPhone pour des instantanés que j'envoie souvent directement sur les médias sociaux. Et j'ai également une caméra GoPro pour filmer.

Qu'est-ce qui est le plus important pour vous dans un appareil photo de voyage ?

Je veux des images de grande qualité et une longue focale, mais je n'aime pas me balader avec du poids. Par conséquent, la combinaison de l'appareil photo et de l'objectif ne doit pas être trop lourde. Étant donné que mon reflex est déjà un peu lourd, mon objectif doit vraiment être le plus léger possible mais il doit quand même avoir une large plage de focale.

Quel objectif prenez-vous pour vos voyages ?

J'ai utilisé pendant de nombreuses années le Tamron 17-50 mm. Puis, j'ai utilisé pour la première fois, en Afrique du Sud, un Tamron 16-300 mm. Je l'ai mis sur le boîtier et je ne l'ai plus enlevé jusqu'à la fin du voyage.

Pourquoi aimez-vous cet objectif ?

Je ne suis pas une technophile et j'ai été bien conseillée. J'étais principalement intéressée par une longue focale. J'ai immédiatement aimé le 16-300 mm car il est léger et très puissant. Son large champ en grand angle (16 mm) fait de lui le parfait « objectif toujours monté » pour un voyage. Et puis, il est doté d'une mise au point automatique très fiable et rapide. Cet objectif a surtout fait ses preuves avec des photos de zèbres, d'autruches et de manchots. Et dernier élément qui a son importance, le rapport qualité-prix est excellent.

À propos de l’auteur : Anja Beckmann

Anja Beckmann a fondé le blog de voyage « Travel on Toast » en 2012. Avec son équipe de sept journalistes, elle a publié jusqu'à 378 articles à ce jour, principalement sur les voyages au long cours, les destinations ensoleillées en Europe et les villes. Les centres d'intérêt sont le soleil, la plage, les sports nautiques, le tourisme d'aventure, les plats savoureux et la relaxation, yoga et bien-être inclus. Son site web enregistre jusqu'à 20 000 lecteurs par mois et 28 000 contacts sur tous les canaux des médias sociaux. En 2015, son blog a reçu le Blog Award de l'Association du tourisme espagnol.

Un peu plus sur l’auteur :

Article similaire