C’est quoi exactement la profondeur de champ ?

Partager cet article

C’est quoi exactement la profondeur de champ ?

Tous ceux qui s’intéressent à la photographie rencontrent ce terme tôt ou tard : la profondeur de champ. Mais que veut-il bien dire ? À quel point le champ d’une photo peut-il être profond ?

À proprement parler, le terme fait référence à la répartition spatiale de la netteté. Une grande profondeur de champ permet donc de représenter aussi bien des éléments proches que des éléments distants de manière nette. Cette notion est particulièrement importante pour les photographies de paysage ou d’architecture, mais par exemple aussi pour les macros.

L’ouverture détermine la profondeur de champ. Plus l’ouverture est petite, plus la profondeur de champ est grande. Mais la distance focale et celle de prise de vue, c’est à dire la distance entre l’appareil photo et le motif, ont également une influence.

Points nets, ronds flous

Pour être précis, un objectif peut seulement être réglé sur un seul point. Ce n’est donc que sur ce point qu’un sujet sera reproduit de manière parfaitement nette. Partout ailleurs, c’est-à-dire sur tous les éléments se trouvant devant ou derrière le sujet, les points que l’on appelle points de netteté sont représentés sous forme de petits disques ou de ronds flous. Plus ces disques sont petits, plus leur rendu est net sur l’image. À grande ouverture, on distingue souvent seuls quelques points nets, mais il y a plus de ronds flous – on parle alors de l’effet Bokeh (apprécié pour les portraits). En fermant l’ouverture, les ronds sont plus petits et la zone de netteté plus importante sur l’image.

Le deuxième paramètre lié à la profondeur de champ est le rapport de reproduction. Celui-ci est obtenu à partir de la distance focale et de la distance de prise de vue. Il y a là aussi une règle de base : plus la distance par rapport au sujet est grande, plus la profondeur de champ est importante. Une focale plus courte (grand angle) renforce cet effet. Si le sujet est par contre proche de l’appareil photo, la profondeur de champ est plus faible ; en utilisant un téléobjectif (macro), la zone de netteté ne représente souvent que quelques millimètres.

Par ailleurs : la taille du capteur de l’appareil photo a également une influence sur la profondeur de champ. En effet, plus le capteur est petit, plus la longueur focale requise est courte. Avec un 35 mm sur un appareil photo APS-C, on obtient la même section d’image que l’on connaît avec un 50 mm plein cadre : la profondeur de champ est proportionnellement égale.

Comparaison des profondeurs de champ

Les photos montrent dans quelle mesure la profondeur de champ change selon l’ouverture, la distance de mise au point et la longueur focale.

Modification de l’ouverture

Longueur focale 70 mm
Mise au point sur 10 m
Plus l’ouverture est petite, plus la profondeur de champ est grande.

Modification de la distance de mise au point

Longueur focale 70 mm
Ouverture f/8
Plus la distance entre l’appareil photo et le sujet est faible, plus l’arrière-plan est flou.

Modification de la longueur focale

Ouverture f/8
Mise au point sur 10 m
Un objectif grand-angle permet d’obtenir une plus grande profondeur de champ.

Toutes les informations relatives à la longueur focale font référence au petit format d’image 24 x 36 mm. Les plus petits capteurs ont besoin de distances focales plus courtes ou de réglages de mise au point supplémentaires pour représenter un sujet en plein format. À même valeur d’ouverture, on obtient donc de grandes zones de profondeur de champ avec des appareils photos possédant des capteurs APS-C et Four-Thirds ainsi qu’avec des appareils compacts.

Article similaire