Exposition parfaite avec le filtre dégradé gris

Partager cet article

Exposition parfaite avec le filtre dégradé gris

L’ascension jusqu’au Teufelsloch rocailleux, abrupte et un peu éprouvant d’Altenahr nous a donné du fil à retordre. Notre équipement photographique devait bien sûr nous accompagner. En plus du reflex et du Tamron SP 24-70 mm F/2,8 Di VC USD lumineux, nous avons cette fois-ci également pris un filtre dégradé gris. Celui-ci permet d’atténuer l’important contraste entre le ciel et le paysage. Il est parfait pour prendre des photos les jours ensoleillés, lorsque la plage dynamique de l’appareil photo ne suffit pas pour représenter les ombres et les lumières jusque dans leur moindre détail et avec une seule exposition.

Équilibre de la luminosité

Une fois au sommet, nous avons profité pendant quelques minutes de la vue splendide sur la vallée de l’Ahr romantique et sauvage. L’image qui se présentait à nous était comme divisée en deux : le ciel clair en haut et la forêt sombre en bas. Il était dur de trouver ici un bon équilibre d’exposition. Le contraste était tout simplement trop grand pour un bon rendu sur tous les points. Notre motif convenait donc parfaitement à l’utilisation d’un filtre dégradé gris. Celui-ci permet de n’assombrir que la moitié supérieure de l’image et d’équilibrer ainsi la lumière du ciel et de la terre. La lumière est ainsi mieux répartie sur l’image, et le contraste nettement réduit. On voit cet effet déjà dans le viseur : si le ciel était presque blanc avant, des nuages blancs se forment maintenant devant un beau ciel bleu.

Aligner sur l’horizon

Le filtre dégradé gris de qualité supérieure est composé de plaques de plastique ou de verre finement polies. Il est fixé devant l’objectif avec un compendium et, sur le Tamron SP 24-70 mm F/2,8 Di VC USD avec une bague d’adaptation de 82 mm. Une moitié du filtre est teintée en gris neutre, l’autre est transparente. Le dégradé est plus ou moins prononcé selon le type de filtre et peut être aligné sur l’horizon en faisant coulisser et tourner le filtre. Il offre différents niveaux de densité, les plus connus correspondant à une réduction de la luminosité de 1 ou 2 diaphragmes.

L’utilisation du filtre est extrêmement simple. L’exposition est mesurée en orientant l’appareil photo sur la partie inférieure du paysage sans le filtre dégradé gris, le cadrage final de l’image est ensuite déterminé, puis le filtre est mis en place et aligné sur l’horizon. On obtient ainsi quasi automatiquement la meilleure exposition possible.

Alternative au filtre

L’effet obtenu avec un filtre dégradé peut également être reproduit sur l’ordinateur en retouchant la photo. De nombreux programmes, tels qu’Adobe Lightroom, proposent ces fonctions. Pour pouvoir les utiliser efficacement, les photos doivent être prises en mode RAW en veillant tout particulièrement à l’exposition. Contrôlez l’histogramme et les indications sur la lumière pour éviter un manque de tonalité dans les zones trop claires de l’image. Si le rapport de contraste du motif devait être trop prononcé, le filtre dégradé gris peut également être utile ici. Surtout si vous n’avez ni le temps, ni l’envie d’assembler deux photos exposées différemment sur l’ordinateur pour obtenir une seule image cohérente.

Article similaire