« Un portrait réussi c'est un portrait qui émeut »

Partager cet article

« Un portrait réussi c'est un portrait qui émeut »

Quel est l'objectif idéal pour le portrait ? Tous ! C'est plus au mois la réponse livrée par Anthony Passant qui a travers son interview nous montre que les Tamron SP 24-70, SP 70-200, SP 90 MACRO, sont tous des outils qui servent à traduire la relation particulière qui lie un photographe et son modèle...

Bonjour Anthony Passant, c’est « quoi » un beau portrait en photographie ?

Pour moi, un portrait réussi est avant toute chose un portrait qui émeut, qui parle, qui fasse réagir ! Au delà de la technique (qui est évidemment une base incontournable), c’est avant tout la photo d’un être humain, avec son histoire, son vécu, ses émotions, ses sentiments. Un bon portrait se doit d’être la représentation d’une personne selon moi, contrairement à la grande majorité des autres genres, on y transpose une émotion, et c’est sans doute ce qui est le plus dur à retranscrire en une image. Le regard est sans doute le point le plus important de tous, puisque c’est lui qui véhicule toute la charge émotionnelle, avant le langage corporel !

Tamron SP 24-70mm + Canon EOS 5D Mark II
Focale : 42 mm
1/100 sec ; f/10 ; 100 ISO

Cette question en préambule nous brûlait les lèvres en découvrant votre site, pouvez-vous nous en dire plus sur votre parcours ?

J’ai un parcours assez typique des photographes autodidactes, j’ai commencé la photo sur un heureux hasard, même si l’image et les arts en général ont toujours fait partie de ma vie ! J’ai eu l’opportunité d’acheter mon premier boîtier à un ami qui m’a donné les bases de la photographie, et ses enfants ont été mes tout premiers modèles, en 2011, donc pas si vieux que ça ! J’ai commencé par réaliser mes premiers portraits avec mes propres enfants, puis ceux des autres, puis des ami(e)s, j’ai fait partie de différents groupes de photographes qui m’ont donné les clés essentielles pour réaliser des images plus fortes, mieux construites. Aujourd’hui je réalise des images personnelles, pour mes propres besoins, pour répondre à des commandes de clients, ou aux besoins d’agences, toujours dans un seul et unique but : y prendre du plaisir !

Le portrait c’est votre sensibilité première ou d’autres genres ont-ils vos faveurs ?

J’ai toujours fais du portrait, ma première image était un portrait, et ma dernière le sera sûrement aussi ! Je me suis essayé au paysage notamment, mais sans grand succès, n’ayant ni la sensibilité, ni les connaissances pour m’y frotter, je me cantonne à ma spécialité première, même si de nouvelles expériences viennent pimenter un peu le tout, et me permettent de sortir de ma zone de confort (se challenger soi-même est d’ailleurs une chose primordiale si l’on veut se renouveler !), j’ai commencé le nu il y’a quelques semaines, les portraits en mouvement d’athlètes, et je m’essaie à la créa de temps à autres, même si c’est une discipline qui demande beaucoup de temps en post-traitement, le temps étant un luxe, je laisse ça aux spécialistes du genre, même si ça me permet aussi de m’exprimer pleinement parfois. J’ai également lancé une chaîne YouTube de conseils et tutoriels que j’essaie d’alimenter avec un contenu de qualité, ce qui demande également énormément de temps !

Quels sont les écueils (technique, composition, etc) à éviter quand on fait de la photographie de portrait ?

Pour moi, c’est surtout de trop écouter la technique, au détriment de l’émotion ! Même si la technique est incontournable pour réaliser un « bon » portrait, elle n’est d’aucune utilité si l’on photographie un visage comme on photographie un fruit (ou un légume, évidemment ^^) ! Je préfère cent fois une belle émotion mal composée, qu’un visage plat et sans saveur, mais techniquement parfait. Apprendre à « lire » un visage demande du temps, apprendre à composer une image, déjà beaucoup moins. Un portrait techniquement imparfait peut être refait, une expression de visage, un œil qui sourit, une esquisse de sourire, ça ne s’impose pas, ça se cueille ! Au delà de cet aspect « poétique » de la photographie de portrait, il y a des notions à connaître, telles que le choix d’optique pour un type de cadrage, la mise en lumière, gérer sa balance des blancs, etc. Bien maîtriser son boîtier est déjà une notion primordiale, ses mesures d’exposition, sa vitesse, son ouverture, connaître l’effet procuré par un réflecteur, éventuellement un flash, la liste est longue, mais vaut le détour ! 

Tamron SP 24-70mm + Canon EOS 5D Mark II
Focale : 36 mm
1/160 ; F/13 ; 100 ISO

Au niveau matériel y-a-t-il une configuration que vous affectionnez particulièrement ?

Je ne me sépare jamais de mon Canon 5D Mark II, boîtier plein format dont je suis toujours aussi satisfait, j’ai toujours mon parc d’optiques Tamron sous la main (SP 24-70 Di VC USD, SP AF 70-200 Di LD IF, SP 90mm f/2.8 Di VC USD Macro), et un trépied Vanguard qui ne me quitte jamais non plus, même si je passe du trépied à la main régulièrement ! Pour mes flashs, je suis équipé Elinchrom, j’aurais beaucoup de mal à faire sans flash aujourd’hui, si bien que la lumière naturelle est un challenge régulier, puisque j’ai l’impression de redécouvrir à chaque fois !

Le portrait c’est une histoire de distance, quelle est votre focale préférée en l’occurrence ?

J’aime surtout les longues focales, j’affectionne tout particulièrement mon 70-200 que j’aimerais changer pour la nouvelle version à l’occasion, il permet de très joliment détacher mes sujets du fond, la quasi-absence de déformation et les possibilités créatives sont vastes, mais c’est aussi un allié fidèle pour mes portraits d’enfant, puisqu’il me permet de ne pas être « collé » à mes petits modèles, ça les rassure grandement et ils en ont besoin pour garder leur naturel ! Le 90mm macro est également un choix du cœur, pour ses qualités optiques indéniables et reconnues, et la longueur focale est idéale pour les portraits, qu’ils soient close-up ou non !

Tamron SP 90mm Macro + Canon EOS 5D Mark II
Focale : 90 mm
1/160 ; F/7.1 ; 50 ISO

Comment choisissez-vous vos objectifs ? Quels sont les critères (piqué, ouverture, focale, stabilisation) qui dictent votre choix ?

Je ne dispose que de deux focales fixes, le reste étant des objectifs à plages focales, pour leur aspect pratique, mais j’aime regarder des sites comme photozone.de ou les forums avant mes choix (même si certains s’imposent d’eux mêmes), pour déjà connaître un minimum de choses sur les objectifs que je choisis, ensuite vient l’ouverture, un f/2.8 constant sur un trans-standard est un minimum, la stabilisation n’est pas forcément moteur de choix, le travail en basse lumière étant rare dans mon cas, mais l’avoir est un plus dans certains cas de figure ! Une notion primordiale est aussi le prix, et la gamme SP de Tamron offre une ligne d’optique haut de gamme à des prix très accessibles.

Le couple Tamron SP 24-70mm F/2.8 Di VC USD + SP AF 70-200mm F/2.8 Di LD [IF] MACRO occupent une place de choix dans votre équipement. Pourquoi ?

Tout simplement parce qu’ils me permettent de répondre à 99,9% de mes besoins à eux deux ! En allant de 24mm à 200mm à f/2.8, je peux faire face à quasiment n’importe quelle problématique, et à tout type de cadrage, avec seulement deux objectifs ! La qualité de fabrication et la robustesse de ces deux optiques sont tout simplement idéales pour moi, et c’est le couple idéal, même si ils ne remplacent pas la qualité d’une focale fixe ni sa luminosité, ils sont un atout indéniable sur le terrain, parce qu’ils évitent de devoir composer avec l’espace, mais permettent de s’y adapter !

Que recherchez vous dans l’emploi d’un téléobjectif pour réaliser un portrait ?

Plus longue est la focale, plus le bokeh sera présent et prononcé, et moins la déformation sera subie, en portrait, comme dans toute autre spécialité, c’est primordial ! Entre 70mm et 200mm, les possibilités sont quasi-infinies, du close-up au corps entier, donc le terrain de jeu est immense, et ça, j’aime !!

En quoi le Tamron SP AF 70-200mm F/2.8 Di LD [IF] MACRO répond t-il à vos attentes ?

Il dispose des qualités que j’attends d’un objectif à large plage focale, il pique, il est robuste, il répond à mon besoin en portrait, notamment pour ma série sur les regards ! Son successeur, que j’avais eu le temps de tester un mois, y répondait encore plus, et grâce à l’USD notamment, la mise au point est grandement facilitée ! La stabilisation sur la plage 100mm-200mm est un vrai plus !

Tamron SP 70-200mm + Canon EOS 5D Mark II
Focale : 83 mm
1/160 ; F/9.0 ; 100 ISO

Un nouveau projet en perspective ?

Plein ! Des portraits de danseuses, des portraits d’acteurs, d’athlètes, je travaille sur une série de portraits pour la promotion d’une jeune artiste Universal Music en ce moment, avec des agences de mannequin, les projets se suivent et ne se ressemblent pas, c’est euphorisant ! 

Tamron SP 24-70mm + Canon EOS 5D Mark II
Focale : 47 mm
1/160 ; F/5.0 ; 800 ISO

À propos de l’auteur : Anthony Passant

Photographe autodidacte, Anthony a débuté la photographie assez récemment, mais son sens artistique couplé à un apprentissage rigoureux lui ont permis d’acquérir rapidement un niveau suffisant pour envisager une activité professionnelle. Spécialisé dans le portrait, nous l’avons remarqué en 2015 lors d’un concours photo organisé sur notre page Facebook. Depuis, il est devenu ambassadeur Tamron.

Un peu plus sur l’auteur :

Article similaire